• Patricia Roy

Le sommeil des bébés jujus


Dahlia à 4 jours de vie

Comment se donner de bonnes bases pour le sommeil de bébé

Les dodos, c’est sûrement la chose la plus compliquée à comprendre quand on est nouvellement parent. Quoi faire, quoi ne pas faire, comment les faire dormir, vais-je réussir ou non ? (#dodos #heuredudodo #sommeildebebe)


Chez nous, ça s’est avéré un double casse-tête. Et je ne sais pas pour vous, mais pour moi, la chose la plus épuisante de ma nouvelle vie de maman a été le manque de sommeil. Comme c’est difficile de ne pas dormir et de continuer à fonctionner quand même ! Car enfin, même si on ne dort pas, bébé lui a besoin de nous durant le jour ! Chez nous, c’était deux dont il fallait prendre soin et je me souviens à quel point je voyais ça comme une montagne ! (#jumeaux #jumelles)


Toutefois, avec le recul, je pense que nous avons vraiment bien fait, et tout a débuté dès leur première journée à la maison. Nous avions deux bébés, deux belles poulettes à accueillir chez elles. Et dès notre arrivée, nous avons couché les filles dans leur lit respectif !

Je me souviens comment je me sentais, si fébrile et si fatiguée. Et si heureuse et apeurée en même temps. Nous avions eu notre « bleu » de l’hôpital à 10 h le matin et nous n’étions arrivés à la maison qu’à presque 15 h l’après-midi ! lol


Juste pour réussir à quitter la chambre, les faire manger, les changer de couches, refaire les bagages, réussir à les mettre dans les coquilles (on n’y parvenait juste pas 😊 et deux infirmières sont même venues à notre secours), les embarquer dans l’auto… Enfin, à 15 h, on rentrait chez nous !


C’était déjà la fin de la journée, la nuit approchait à grands pas et j’étais simplement terrifiée; je me sentais à bout de force.


Pour nous, dès le début, il n’a pas été question de co-dodo ou de berceau dans notre chambre. Nous en avions deux et les filles allaient dormir dans leur lit. Avec un super moniteur, pas de stress à avoir. Et savez-vous quoi ? On dort tellement mieux quand on n’a pas de bébé dans sa chambre ! Le peu de temps pendant lequel on dort, au moins on récupère à 100 %. (#manquedesommeil #parentsfatigues)


Liana à 4 jours dans son beau grand lit, avec papa qui veille sur elle

Je ne pense pas avoir la science infuse, mais pour nous, les dodos se sont passés relativement bien et à trois mois et demi, nos filles dormaient douze heures par nuit. Je partage avec vous quelques-unes de nos tactiques, pigées par-ci par-là, qui, au bout du compte, nous ont permis de créer de belles et bonnes habitudes de sommeil pour nos minis.


Mes trucs pour aider au bon sommeil de bébé, jujus ou non :

No 1 : les bébés couchent dans leur lit. Même au début. On les habitue à dormir dans leur propre lit. C’est bien pour eux, mais aussi pour papa et maman !

J’ai rencontré des gens qui m’ont avoué avoir fait chambre à part pendant plus de quatorze mois, chacun couchant avec un des jumeaux dans une pièce différente afin d’y arriver… OUF !

No 2 : Les siestes, elles se passent aussi dans leur lit. On doit habituer les enfants à être dans leur chambre le plus tôt possible selon moi. Difficile après dix mois de changer la routine d’un mini qui a toujours dormi avec maman ou papa à côté de lui !

L’importance des siestes n’est plus à prouver non plus. Un bébé qui fait de belles siestes fera de meilleurs dodos la nuit venue. C’est faux de penser que plus un enfant dort le jour, moins il dormira la nuit. C’est plutôt le contraire. Un enfant trop fatigué ne dort pas bien. Chez nous, les filles faisaient une sieste d’une durée de 1 h 30 le matin et d’environ 1 h 30-2 h en après-midi, et ce, dans leur lit !

No 3 : Nos filles avaient chacune leur lit. Et oui, j’ai entendu souvent les parents de jumeaux me dire que leurs enfants avaient toujours dormi ensemble. Eh bien chez nous, ça ne fonctionnait pas. Les filles étaient dans la même chambre, mais chacune dans leur propre lit.

D’ailleurs, c’est aussi faux de penser que si l’une pleure, ça va réveiller l’autre ! Pas du tout ! On s’en est vite rendu compte ! Bien sûr, une super crise va finir par réveiller l’autre, mais les filles se sont habituées à ne pas être seules dans leur chambre et à dormir malgré les bruits de leur sœur.

No 4 : Il faut éviter de faire le silence complet durant les siestes… les bébés ont besoin de dormir en entendant des bruits. C’est juste normal. De cette manière, elles ne se réveillent pas au moindre son. On ne veut pas développer des habitudes de sommeil ultraléger !

No 5 : On couche les bébés avant qu’ils soient complètement endormis. Ainsi, on leur apprend rapidement à s’endormir par eux-mêmes ! Chez nous, dès qu’on voyait qu’une jumelle commençait à s’endormir sur son biberon, c’était hop au lit et on pouvait alors donner à boire à sa sœur. Évitez de les coucher totalement endormis, car je vous promets qu’à un moment donné, ça ne fonctionnera plus et que votre bébé ne voudra jamais plus se rendormir par lui-même.

Cette méthode montre à l’enfant à s’endormir seul, lui enseigne à se sentir bien dans son lit, même s’il ne dort pas. Ça évite d’avoir des enfants qui crient dès leur réveil. Chez nous, les filles pouvaient s’éveiller et rester de longs moments dans leur lit à regarder autour, à babiller, etc.

No 6 : Établissez une routine ! La routine c’est la vie, en tout cas, chez les Julien-Roy ! De bonnes habitudes de sommeil sont essentielles. Ça aide les enfants à apprivoiser le moment du dodo. C’est prouvé d’ailleurs, je n’invente rien ! Un récent article de l’OMS vient même de mentionner à quel point un bon sommeil chez l’enfant est gage de santé !

Alors à la maison, nous avions une routine. Bain à telle heure, pyjama, boire et dodo, toujours selon le même horaire et dans le même ordre !

No 7 : La conclusion de la routine aussi est importante ! Chez nous, je couchais les deux filles (encore éveillées), et j’allais ensuite fermer les stores et les rideaux pour finalement leur souhaiter : « Bonne nuit, les filles, à demain ! » Elles associaient alors mes mouvements, mes paroles et mes gestes au fait de dormir pour la nuit.

Je ne suis pas une spécialiste, mais je suis spécialiste de ma situation ! Cependant pour les dodos, j’avoue avoir profité de l’aide de Brigitte Langevin. Très tôt, j’ai lu son livre sur le sommeil des enfants qui s’est révélé un vrai cadeau. Je lui ai même déjà demandé une consultation téléphonique quand plus tard mes filles ont vécu quelques mois de régression par rapport au dodo. Et après avoir suivi ses conseils, deux jours plus tard, nous étions revenus aux bonnes habitudes.


Nous avions des jumelles et à trois mois et demi, elles ont commencé à dormir douze heures par nuit ! Des championnes ! Ce n’est pas pour nous vanter, mais je pense que nous avons fait ce qu’il fallait. Nous avons réussi à transmettre de beaux rituels de sommeil à nos filles, et ce, rapidement ! Ces habitudes les suivront toute leur vie.


Le sommeil est sans aucun doute une des choses les plus importantes pour notre santé. C’est prouvé qu’un manque de sommeil peut entraîner de graves problèmes autant pour vous que pour vos enfants alors, pourquoi ne pas s’aider un peu.


Voilà, c’était ma méthode, il y en a sûrement des centaines d’autres. Je l’ai partagée avec un ami qui a eu un petit bébé dernièrement et je me disais que je pourrais aussi vous la transmettre !

À bientôt !

#dahliana #dahlianaetcie #sommeildebebe #trucspourjumeaux


VOUS AIMEREZ AUSSI:

Grande, mais toute petite !

Famille stressée ou bien planifiée?

Gestion de crise en double… un défi de tous les jours

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2023 by Bump & Beyond. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon